La leçon de choses...

et mille autres merveilles

Création 2020

Première représentation à Saint Philbert de Grandlieu (44) 

3 mai 2020

L’intention 

Inviter le public sur les bancs de l’école primaire, et remonter le temps : tel est le principe de ce spectacle original.

D’une logistique légère, facilement adaptable à tout lieu et tout public, la finalité est de vivre un moment de plaisir et de rire, mais aussi de partager des émotions et de souvenirs enfouis.

 « La Leçon de choses et plein d’autres merveilles », est une plongée dans le monde enchanté de la classe d’autrefois, un voyage nostalgique dans les sciences naturelles enseignées aux enfants des  années soixante.

 

Le projet artistique

Yves Yger, marqué par son enfance creusoise, a longtemps mené une activité de conteur-botaniste, sous le nom du « Chemineau des Herbes » : il a ainsi sillonné pendant des années les sentiers et jardins de France à la rencontre des passionnés de nature en proposant ses conférences-gesticulées autour de l’ethnobotanique. Auteur de théâtre et comédien, autrefois au sein de la compagnie Gwelaran en Bretagne, il écrit et joue aujourd’hui en Savoie pour la compagnie Trompe-Jacqueline, où il travaille sous la direction de Stéphanie Migliorini, formée à l’école de Jacques Lecocq.

Réunissant ses expériences, il crée aujourd’hui une nouvelle forme de spectacle différent joyeux et plein de sens : une pièce de théâtre interactive, où les spectateurs, pendant une heure se changent en élèves de la classe, sous la férule d’un étrange maître en blouse grise, qui prétend leur apprendre, outre les leçons de choses, la poésie, la nature, la morale, les règles du calcul mental, et tout le reste !

Inspirée de multiples souvenirs d’enfance, dans un décor symbolisant l’école rurale, la représentation comporte plusieurs séquences prétendument pédagogiques mais vraiment loufoques, et rythmées par la sonnerie de la cloche du préau.  

Si le propos est décalé et burlesque, il est aussi marqué par la tendresse envers un monde aujourd’hui disparu, où la transmission des savoirs était un cérémonial fait de codes et de vérités intangibles, mais qui savait construire, avec bien des maladresses, la vie des « grandes personnes » que nous sommes devenus.

 

Le déroulement du spectacle

Dès l’entrée, le public s’inscrit et on lui distribue les outils indispensables : ardoise, craie, papier, crayon, et on l’invite à prendre place sur des bancs (ou chaises) de la classe.

 C’est en racontant sa visite à un récent vide-grenier que le conteur montre, parmi ses trouvailles, un curieux objet dont il cherche l’usage: il interroge le public sur l’usage qui pouvait en être fait, jusqu’à en révéler le véritable sens : il s’agit d’un bâton de scansion pour accompagner la lecture scolaire. C’est d’ailleurs au travers d’un exercice de lecture que le conteur va se transformer peu à peu en maître d’école, et prendre place derrière le bureau. Après l’appel, ce sera la leçon de morale, puis vont commencer les exercices d’apprentissage : leçon de choses, dictée, calcul mental, chorale, histoire, récitation… Enfin l’instituteur accompagnera la classe pour la sortie « sur le terrain pour observer et commenter les choses de la Nature, et réaliser l’indispensable « photo de classe ».