Revivre à Pélussin !


Se retrouver à Pélussin, dans la Loire, sur les contreforts de ces montagnes aussi massives que centrales, après avoir souffert l'infâme supplice de la plaine de l'Isère.

Pélussin, au presque nom de polichinelle, de polisson, patrie y a-t-il des hasards ?- d'un fameux homme de théâtre, Gaston Baty, directeur de comédiens et de marionnettes, grand nom parmi ceux de Dullin, Pitoeff et Jouvet. J'ai l'honneur de jouer dans son jardin mon cher "Petit traité de conversation avec les arbres".

J'ai pris le temps de rendre visite à la flore des bois environnant : fougères aigles, polypodes, églantiers, campanules agglomérées, chèvrefeuilles…

Ce dernier me plait bien ! Sa fleur à l’allure un peu vénéneuse, certainement aimée des faunes et des centaures, m’attire autant que son parfum sorcier. Ce matin, encore endormi par la nuit, son effluve est discrète. Je sais que ce soir, après le souffle puissant du jour, il fera dans l’excès. Je cueille une fleur, la froisse légèrement, et hume cette senteur de pomme, de fruit mouillé et d'onguent magique. Lorsque je sors de la forêt, j'aperçois, en bordure d'un champ de blé, quelques bleuets. Il y a si longtemps...

En y regardant mieux, voici juste à côté des achillées et des coquelicots (poppies , en anglais) : l'ensemble fait un très honorable trio de marionnettes (puppets, en anglais ). Bleu, blanc, rouge !


Dansons la carmagnole, au castelet du talus, on rejoue la révolution.



Yves Yger

Article mis en avant
Articles récents
Suivez nous
  • Facebook Black Square