Jolie môme

16/03/2017

 


Chaque année, au creux des herbes sèches reviennent les violettes sauvages, et le temps de les cueillir leur jeunesse s’envole. 
Chaque printemps nouveau tu cours dans nos alpages, à t’assurer que tout est bien place, les populages au ruisseau, les pervenches au sous-bois, les berces aux pâtures et les pieds-de- chat aux rocailles sèches.
Tu sais des lieux secrets où danse le petit Monde, des raccourcis furtifs qui rejoignent les clairières, et tu m’y conduis en toute confidence. 
Toi, ma fée, ma mie, ma source de midi. 
Toi, mon amour, ma compagne, ma musique, ma jolie môme.
Pour toi ce bouquet de violettes à ne cueillir jamais.

Please reload

Article mis en avant

Petit lexique impertinent des noms d'arbres

06/08/2015

1/10
Please reload

Articles récents

10/05/2019

10/05/2019

27/06/2018

24/06/2018

20/06/2018

19/06/2018

Please reload

Suivez nous
  • Facebook Black Square