DEUX SEMAINES ONT PASSE

Il fait un ciel de pétasite, Comme une aurore floréale, Un passement de clématites, Comme du soleil sous les étoiles.


Deux semaines déjà ont passé Et vous avez jeté la clef Pour refermer l’itinéraire Qui fait du sentier l’essentiel. Depuis, quelque chose dans l’air Manque à mon cœur, Monsieur Axel.


Vous qui tonniez fraternité Comme le canon des libertés, Et qui parliez aux orchidées En descendant le Cézallier, Vous qui connaissiez les tourbières, Beaucoup de temps, un peu de terre, La rude gifle du grand vent - Celui pas respiré avant- Dessus les Chaumes du Forez, Petit enfant, encore marcher.


Merci pour tout : vos pas, vos mots, Vos témoignages d’escargot, Et vos lumières de philosophe, De moraliste et de bon prof.


Il fait un ciel de végétal Comme une aurore floréale. Comme un exemple en filigrane, Vous me manquez, cher Monsieur Kahn.


La Pétasite officinale, Petasites hybridus, vallée de CHAMPOLEON (05), juin 2021 © Texte et photo de Pétasite Yves YGER Juillet 2021 Toute reproduction à but commercial interdite



Article mis en avant
Articles récents