LA BICYCLETTE ET LE POMMIER

LA BICYCLETTE ET LE POMMIER


Une bicyclette aimait un pommier :

Cette histoire simplette, vous ne la croirez

Qu’à la condition d’avoir les détails

Sur cette passion qui met la pagaille !


Lorsque Marcelin quittait son épouse

Pour s’en aller loin, sur son vélo rouge

Il disait : - « Chérie, Le Docteur a dit

Qu’un peu d’exercice m’est obligatoire,

Et tout bénéfice pour mes émonctoires ! »

Mais la vérité, c’est qu’il pédalait

Pour voir Marie-Thé. Il la retrouvait

Dans un vieux verger, et s’abandonnait

Aux plaisirs cachés, que l’honnêteté

M’interdit ici de vous raconter.

Quand c’était l’hiver, le joli biclou

Contre la barrière, était comme un fou,

Voyant un pommier sec et décharné.

- « Ah, si je pouvais lui dire mon amour !

Il est bien trognon, et question glamour,

J’en sais un rayon ! » . Et le printemps vient :

Notre Marcelin s’entraîne toujours.

Tiens ma barbichette, et serments d’amour…


L’allonge-gambette s’ennuie comme un bon

Pendant les ardeurs du fringant patron.

Découvrant les fleurs de son cher pommier,

Il se dit : « Mazette, j’ai donc le ticket !

A Monsieur Reinette, je fais de l’effet ! »

Lorsque fut l’été, stoppées les séances :

Dieu, quelle souffrance, ces congés payés !

Toutes ces simagrées reprirent à l’automne,

Mais selon Newton et ses soliloques,

C’est à cette époque que tombent les pommes.

Madame Marcelin voulut cuisiner

Une tarte Tatin : c’est en Mobylette

Qu’elle partit enjouée, faire sa cueillette

Avec son panier. Quelle fut sa surprise

De trouver chéri, sans froc ni chemise,

Avec son amie ! Elle change le programme :

Pas de tarte aux pommes ! – « Ah mon vieux coquin,

Finies le bêtises, fais donc tes valises,

Et va-t’en au loin ! ». Depuis ce matin

La vieille bécane a des états d’âme

Pour ce gros pépin. Mais le beau pommier,

Seul dans ses pensées, se souvient encore

De l’engin de sport, son guidon bien sage,

Son porte-bagage, et sa mécanique,

Ses deux pneumatiques, le bruit de sa chaine,

Et ses garde-boues : des amours anciennes,

Je vous l’avoue, il se rappelle tout.


Vous pouvez me croire, ou bien m’oublier.

Quant à Marcelin, Merci, il va bien !

Fais gaffe, Marie-Thé, il s’est acheté

Une trottinette, faudra surveiller !


Le Pommier, Malus domesticus, au jardin des Charmettes, à CHAMBERY (73) le 10 avril 2021

© Texte et photos, Yves YGER, avril 2021

Toute utilisation à but commercial interdite



Article mis en avant
Articles récents
Suivez nous
  • Facebook Black Square