LA CHUTE DE LA REINE OSMONDE


Aux temps lointains, seul existait le végétal,

Mais rien d’autre sur terre que mousses et fougères,

Et pas encore de plantes à fleurs,

Et pour les graines, ce n’est pas l’heure !


Chaque espèce poussait, sans se préoccuper

De ses voisines proches, quelle époque bénie !

Car dans ces antiques forêts, point de hiérarchie.

Jusqu’à ce jour où tout changea : -Dies irae- !


- « Admirez ! Je suis la plus belle des fossés »

Cria une fougère aux feuilles bipennées.

- « A l’avenir, vous m’appellerez Majesté :

Je serai votre reine, je vais tout arranger.

Croyez-moi ! C’est notre projet ! »

Eh oui ! En ce temps-là, même les fougères hurlaient ! –

- « Je suis votre souveraine, vous êtes mes vassales.

Retenez bien mon nom, je suis l’Osmonde royale ! »


Sur le talus, on fut un peu interloqué.

Quelques mousses, prudentes, s’éloignèrent

En larguant leurs spores de côté.

Mais la plupart des plantules, de nature sédentaire,

Docilement, acceptèrent l’ukase.

D’ailleurs, d’autres fougères y trouvèrent bonne occase

D’être nommées ministres au gouvernement.

Pour gagner les honneurs, déjà, évidemment,

Quand on est du sérail, il faut en profiter !

Blechne à l’Intérieur, Scolopendre à la Santé,

Et Dryoptéris dilaté

Comme responsable des armées.

Le Polypode, pour son rhizome qui grandit :

Grand administrateur des lointaines colonies.

Et pour le frisé Polystic,

Ce fut la Fonction publique.


Mais ce royaume ne pouvait pas longtemps durer,

Car, selon Darwin, l’évolution nécessite

Que le monde végétal apprenne à grainer.

Alors, un jour, drame, faillite !

Hélas ! Grande panique chez les Ptéridophytes !

La Reine Osmonde fut renversée

Par un liseron, qui l’a serrée

Puis une ronce, l’a bousculée.


C’est depuis lors que les fougères, marries, vexées,

Ne braillent plus dans les fossés.


Quand vous irez cueillir des mûres,

Amis, prêtez l’oreille : ce tout petit murmure,

Que seuls entendent les lutins

Et ceux qui ont gardé leurs rêves enfantins,

Cette musique, c’est Carmagnole,

Vous devez me croire sur parole !


L’Osmonde royale, Osmunda regalis

Le Blechnum, Blechnum sp.

Le Dryoptéris dilaté, Dryopteris dilatata

La Ronce commune, Rubus plicatus

Bois de Lann ar Waremm, en PLEUMEUR BODOU (22), le 9 août 2021

© texte et photos Yves YGER, Août 2021

Toute reproduction à but commercial interdite



Article mis en avant
Articles récents