SARRASIN ET CHÂTAIGNIER



- Nous ne sommes que des paysans

Mais je le crois, de braves gens

Même s’il nous manque l’instruction !

« - Creuser la terre en longs sillons

Vous ouvrira le Paradis »

Monsieur le Curé nous l’a dit :

« Sur cette terre chacun sa place

Et Dieu retrouvera les siens ! »

Puis il a fini en latin.

Mais nous les gens de la paroisse,

On sème, on récolte le blé,

On trime souvent comme des chiens :

C’est pour payer notre loyer.

A nous la balle, à eux le grain.

Pas de brioche et peu de pain.

Par chance il y a le sarrasin,

Qu’on nomme blé noir ou carabin.

Mais quand on l’amène au moulin,

On doit attendre notre tour,

Et même parfois faire demi-tour.

Quand on n’est pas du bon côté,

Y’a rien à faire, faut accepter.

Et les années de catastrophe,

Quand on n’a plus rien dans les poches,

Il nous reste les châtaigniers

Pour nous donner de quoi manger.


Ainsi parlait l’arrière grand père

De celle qui était ma mère.

C’est elle qui me l’a raconté.


Et quand je vois un châtaignier,

Je me souviens d’où je proviens.

Et quand je mange une galette,

Une bien dodue, une complète,

J’entends la voix de mes aïeux.


Je n’oublie pas : c’est grâce à eux

Que je fais parfois l’écrivain

Et que je respecte le pain.


Le Sarrasin, ou blé noir, Fagopyrum esculentum

Le Châtaignier, Castanea sp

A LANNION (22), le 3 août 2021

© texte et photos Yves YGER, Août 2021

Toute reproduction à but commercial interdite



Article mis en avant
Articles récents
Suivez nous
  • Facebook Black Square