Rideau ! Avant la lumière.

14/06/2017

 

 

Une dernière fois, plier la tente, ranger rituellement le matériel en bon ordre dans la charriote, s’enfiler le gobelet de café brûlant, crocher les mousquetons du harnais fatigué, et reprendre la marche.

Le  dernier chemin joue entre le lit du torrent et la voie abandonnée du chemin de fer, grimpe parfois sur la rive et traverse quelques villages où les enfants sont sur le chemin de l’école, souriants.

C’est bientôt les vacances.

Un café sur la place du bourg de Sarrancolin, une dernière halte dans un bistrot inconnu, un bon moment, encore. La patronne, deux gars au comptoir, grommelant avec le bel accent. Ma France.

Il ne faut jamais arriver.

Un dernier petit bois, une dernière pente où il faut garder de s’essouffler si l’on veut rester présentable, et puis, juste avant le village de Fréchet-Aure, au moment où le sentier rejoint la route, la petite silhouette de Marie, ma femme, qui se rapproche, qui sourit et qui m’étreint.

Elle sans qui rien de tout cela n’aurait été possible. Elle que j’aime. Accompagnés par sa sœur, Thérèse, si précieuse, nous nous retrouvons bientôt sur la terrasse de Marie-Claire et André Sermet, qui habitent ici et nous accueillent avec tant de gentillesse.

 

 

Dans ce village, il y a douze habitants.

Plus je parle aux arbres et aux plantes, plus j’aime ces gens.

Une dernière ligne droite par la bonne piste plate qui conduit jusqu’à Arreau.

Sur les rochers ensoleillés fleurissent quelques pavots des Pyrénées. Je n’en avais jamais vu.

 Il m’en reste, des chemins à parcourir.  

 

  

Please reload

Article mis en avant

Petit lexique impertinent des noms d'arbres

06/08/2015

1/10
Please reload

Articles récents

10/05/2019

10/05/2019

27/06/2018

24/06/2018

20/06/2018

19/06/2018

Please reload

Suivez nous
  • Facebook Black Square