Programme du dimanche

17/06/2018

Se promener d’abord dans Blois, surprendre des doutes inscrits sur les façades, admirer les terrasses de l’évêché, les hôtels particuliers,...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...puis, en bonne compagnie, s’en aller pérorer sur le bord de Loire, faire son intéressant, parler des pouvoirs des plantes, invoquer les prêtresses antiques et les sorcières à grimoires, les pratiques sacrées et les recettes de grand-mère. 
Le bonheur ! 

 Et puis finalement quitter la Ville, partir au nord sur les larges chemins de la Beauce de tous les ennuis, sous un soleil plat, traînant la patte comme un gueux, pour cause de trop de lieues accumulées depuis plus d’un mois, se faire mordre au passage par un chien très con, pourtant attaché à un maître en laisse, désinfecter la plaie, regretter de ne pas avoir la canne magique en bois de sureau qui évite ce genre d’avatar, pester contre la bêtise humaine, et se laisser couler presqu’en dormant (est ce l'effet lénifiant des champs de pavots ?)... 

 

....jusqu’à Vendôme la Belle, Vendôme la Renaissance, Vendôme la Vénitienne, Vendôme dont le nom sonne comme un bourdon dans un beffroi, pour aller y dormir, dormir.

 

Se promener d’abord dans Blois, surprendre des doutes inscrits sur les façades, admirer les terrasses de l’évêché, les hôtels particuliers, puis, en bonne compagnie, s’en aller pérorer sur le bord de Loire, faire son intéressant, parler des pouvoirs des plantes, invoquer les prêtresses antiques et les sorcières à grimoires, les pratiques sacrées et les recettes de grand-mère. 
Le bonheur ! 
Et puis finalement quitter la Ville, partir au nord sur les larges chemins de la Beauce de tous les ennuis, sous un soleil plat, traînant la patte comme un gueux, pour cause de trop de lieues accumulées depuis plus d’un mois, se faire mordre au passage par un chien très con, pourtant attaché à un maître en laisse, désinfecter la plaie, regretter de ne pas avoir la canne magique en bois de sureau qui évite ce genre d’avatar, pester contre la bêtise humaine, et se laisser couler presqu’en dormant (est ce l'effet lénifiant des champs de pavots ?) jusqu’à Vendôme la Belle, Vendôme la Renaissance, Vendôme la Vénitienne, Vendôme dont le nom sonne comme un bourdon dans un beffroi, pour aller y dormir, dormir.

 

 

Please reload

Article mis en avant

Petit lexique impertinent des noms d'arbres

06/08/2015

1/10
Please reload

Articles récents

10/05/2019

10/05/2019

27/06/2018

24/06/2018

20/06/2018

19/06/2018

Please reload

Suivez nous
  • Facebook Black Square