BRUNO

BRUNO



Connaissez-vous l’ail sauvage ?

Il sort à peine, c’est la saison !

Je vous adresse ce message

Pour compléter votre instruction.

Écoutez donc la belle histoire

De cette plante sans façons,

Qui apparait sans crier gare

Lorsque l'hiver devient trop long

Je veux parler de l'ail des ours :

Ah ! Quelle aubaine, quelle ressource !


D’abord je dois vous conseiller

Ce dont m'a parlé un pompier :

Si vous partez de bon matin

Dans la forêt, par les chemins,

Vous risquez d’entrevoir Bruno,

Sortant juste de sa tanière,

Les yeux collés, il a les crocs.

Improvisez une prière !

Ne tentez pas conversation,

Ni sur Macron, ni sur le Ric

Ni le beau temps, les élections :

Il ne fait pas de politique…

Ramassez vite votre panier !

Prudence ! Courir va l’énerver :

Un ours qui sort d’hibernation,

Il faut vraiment faire attention !

Si Bruno grogne, c'est qu'il a faim,

Pas besoin de faire un dessin !


Mais oublions les ursidés,

Et reprenons la botanique.

Cette herbe a des propriétés

Assurément thérapeutiques,

Surtout contre l'hypertension :

C'est la meilleure des solutions,

Avec l'aubépine, l'olivier

Et aussi le karkadé.

Mais gardez votre médecin

Et n'allez pas l'envoyer paître !

Ne jetez pas le tensiomètre,

C'est souvent utile, l'air de rien !

Prudence mérite que l'on mêle

La médecine naturelle

A l'ordonnance et au Vidal :

C'est une règle générale !


Soyez prudent pour la cueillette,

Même si ce n’est pas très gai.

N’arrachez pas d’autres rosettes,

Ni de l’Arum, ni du muguet :

Elles poussent aux mêmes endroits.

Sans vouloir jouer les rabat-joies,

Le pied de veau il est toxique :

Il vous donnera la colique.

Quant à la plante aux clochettes,

La consommer, la vie s'arrête,

Et si on les ramasse à tort,

Il rira bien, le croque-mort !


Oublions un peu les toxines,

Nous pouvons passer en cuisine :

Goûtons le cru, goûtons le cuit,

C’est excellent, et c’est gratuit !

En soufflé ou en omelette,

Ou bien avec des coquillettes,

Mais repérez le sens du vent

Quand vous embrassez votre amant !


L’ail des ours Allium ursinum L.

à CHAPAREILLAN (38) le 19 février 2021

© Texte et Photos Yves YGER février 2021




Article mis en avant
Articles récents
Suivez nous