MON ORDONNANCE

MON ORDONNANCE


Si tu veux donner à ta vie souffle nouveau,

Plutôt que te morfondre en ton âme bien triste,

Pars au matin récolter la sève de bouleau.

Tu prendras ta perceuse et ta mèche de six,

Et quelques longues pailles chapardées au bistrot,

Ou bien à la rigueur un très étroit tuyau,

Ainsi qu’une carafe en verre ou en cristal,

Et un rouleau de bonne ficelle de sisal.


Cherche les seuls arbres qui ont l’écorce bien blanche,

Ceux les jeunes bourgeons sont prêts à débourrer,

Et colle ton oreille sous leur plus grosse branche.

Quand tu percevras une musique inexpliquée,

Comme une percussion, un battement bizarre,

C’est le signe qu’il est temps que tu te prépares.


Fais dans l’écorce un trou profond d’à peine un pouce,

Et dedans enfonce-y le petit chalumeau :

Tu verras très bientôt, telle minuscule source,

S’écouler un liquide qui est clair comme de l’eau.

Approche ta bouteille, glisses-y le fétu,

Et suspend la bien à la branche du dessus.

Tu peux aller dormir, tu reviendras demain,

A condition bien sûr que tu retrouves le coin !

Tu souriras, joyeux : ton flacon est rempli !

Lors, tu peux débrancher tout ton dispositif,

Mais n’omet pas de bien colmater l’orifice !


Voilà : chaque matin, un verre de ce précieux breuvage,

Pendant vingt et un jour, c’est donc ma prescription :

Disparaitront les miasmes, et les tourments de l’âge,

Les langueurs de l’hiver, les effets des boissons.

Ne me remercie pas, cela est naturel,

Mais tu me dois vingt sous, je suis professionnel !


Le bouleau, Betula sp. , au dessus de Tencovaz, à ENTREMONT LE VIEUX (73), le 5 mars 2022

© Yves YGER, mars 2022

www.lechemineaudesherbes.com



Article mis en avant
Articles récents
Suivez nous
  • Facebook Black Square